usine-humidistop
Prix du traitement de l’humidité : centrale d’assèchement
février 7, 2021
taches-moisissures
Qu’est ce qui peut causer un fort taux d’humidité dans une maison ?
février 7, 2021
Montrer tout

Quel taux d’humidité pour la maison ?

fenetre-tache-moisissure-humidite

fenetre-tache-moisissure-humidite

Le taux d’humidité dans la maison est un indicateur précieux. En fonction de la mesure obtenue, vous pouvez agir à la hausse ou à la baisse pour améliorer votre confort et votre santé d’une part, pour préserver votre logement en bon état d’autre part. Quel est le taux d’humidité idéal dans une maison ? Trop fort ou de trop faible : quelles conséquences sur votre santé ? Et quels sont les effets sur le bâti ? Comment contrôler de façon simple cette variable essentielle ? Réponses !

Taux d’humidité dans votre maison : les mesures idéales

Tout d’abord, il faut savoir que le taux d’humidité idéal contenu dans l’air intérieur de votre maison – également appelé hygrométrie – doit se situer entre 45% et 55%. Cette valeur correspond à la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air. Par exemple, à 50% d’hygrométrie, l’air contient en vapeur d’eau la moitié de ce qu’il est capable de contenir avant d’être à saturation.

Hygrométrie trop basse : quelles conséquences ?

Lorsque le taux d’humidité de votre maison est inférieur à 40 %, vous vous exposez à des risques sur le plan de la santé des habitants du logement.

  • Maux de tête, migraines persistantes.
  • Difficultés respiratoires, irritations des yeux et de la gorge, toux.
  • Déshydratation / Malaises.
  • Affaiblissement du système immunitaire, propice à une contamination virale accrue.
  • Troubles cutanés et capillaires – lèvres gercées, peau sèche, cheveux cassants…

Au-delà des risques d’ordre sanitaire, si l’hygrométrie est inférieure à 40%, cela vous fait perdre en confort intérieur. Les impacts d’une trop faible hygrométrie s’observent également :

  • Chez vos animaux de compagnie, le cas échéant.
  • Sur le mobilier et les équipements en bois de votre logement – le bois se rétracte et s’abime sous l’effet de la sécheresse.

Taux d’humidité supérieur à 60 % : quelles conséquences ?

Lorsque l’hygrométrie de votre maison est supérieure aux recommandations, les conséquences sont tout aussi déplorables, voire plus importantes encore.

Impacts d’une hygrométrie supérieure à 60 % sur le plan de votre santé :

  • Vous risquez de développer des pathologies respiratoires – asthme, allergies et sinusites chroniques notamment, en raison de la prolifération de moisissures, champignons et acariens.
  • Vous êtes largement exposé au risque de rhumatismes.

Impacts sur l’état de votre logement et de vos biens mobiliers :

  • Des moisissures et autres champignons se développent et se propagent sur les murs intérieurs de votre maison. De la mousse vient dégrader la toiture et les murs extérieurs de la façade.
  • Vos peintures et vos tapisseries se tâchent – traces noires aux murs.
  • Vous observez de la condensation sur vos surfaces vitrées – fenêtres, baies vitrées…
  • Vos vêtements et accessoires se tâchent.
  • Vos meubles sont piqués.

Lorsque le taux est trop élevé, il entraîne également les conséquences suivantes :

  • Une sensation de froid permanent. Vous avez alors tendance à surchauffer le logement, au risque d’augmenter vos factures d’énergie.
  • Une odeur de moisi se répand chez vous.
  • Un taux d’humidité trop élevé dans la maison favorise également le développement des acariens. Nocifs sur le plan respiratoire, les acariens sont également à l’origine d’invasion de parasites et autres insectes nuisibles. En somme, c’est tout le bâtiment qui en pâtit.

Pour en savoir plus https://www.humidistop-france.fr

DIAGNOSTIC